Actualités

12 janvier : Voeux de M.Bruno Le Roux aux personnels du ministère de l'Intérieur.

 
12 janvier : Voeux de M.Bruno Le Roux aux personnels du ministère de l'Intérieur.

Mesdames, Messieurs.

Après avoir présenté mes vœux de vive voix aux policiers à Lille, aux forces de la sécurité civile à Metz, aux personnels de préfecture à Dijon, aux gendarmes aux Invalides, je souhaite le faire directement auprès de chacun d’entre vous.

L’année qui s’est achevée a été rude. Rude et intense. Je n’ai pas attendu d’être nommé ministre de l’Intérieur pour avoir à connaître la diversité des missions que vous exercez et le haut niveau d’exigence qu’elles impliquent.

Je sais d’expérience que le ministère de l’Intérieur constitue l’ossature,  la colonne vertébrale, de l’action de l’État au plus près des territoires et que son action est essentielle à la cohésion nationale du pays.
 Je n’ai pas attendu d’être nommé ministre de l’Intérieur pour avoir à apprécier le professionnalisme et le dévouement de chacun d’entre vous.
 Je n’ai pas attendu d’être nommé ministre de l’Intérieur pour savoir pouvoir compter sur l’engagement de chacun d’entre vous, votre sens du service public et de l’État, dans une période, où la menace terroriste se situe à un niveau particulièrement élevée, où l’unité du pays peut-être mise à mal par celles et ceux qui font profession d’exploiter la peur et la haine de l’autre, où nous sommes, nous tous, dans les départements, les régions et au niveau national, chargés de la bonne tenue des rendez-vous électoraux du printemps prochain.

Notre action est au cœur des préoccupations de nos compatriotes, nous le savons tous et nous en sommes tous comptables, à la place qui est la nôtre. Pour tout ce que vous faites au sein de cette belle maison, je vous assure de ma profonde reconnaissance et de mes remerciements.
 Le ministère de l’Intérieur ne s’arrête jamais de fonctionner, 24 heures sur 24, sept jours sur sept et cela jusqu’à la dernière minute de la dernière heure du dernier jour du quinquennat en cours et recommençant ainsi dès la première minute de la première heure du premier jour du quinquennat qui suit.
 Il incarne à lui seul une certaine continuité de l’État et vous savez que pour ma part, j’inscris mon action dans la continuité de celle engagée par Bernard Cazeneuve et avant lui par Manuel Valls.
 Je sais pouvoir compter sur vous.

Permettez-moi de vous présenter à vous et à vos proches, à celles et ceux que vous aimez et qui vous sont chers, mes vœux de bonne et heureuse année 2017.

 Bruno Le Roux
 Ministre de l'Intérieur