DAIRCL - Direction de l'Action Interministérielle et des relations avec les Collectivités Locales

 

«La Nouvelle-Calédonie bénéficiera pendant toute la durée de mise en œuvre de la nouvelle organisation de l’aide de l’Etat, en termes d’assistance technique et de formation et des financements nécessaires, pour l’exercice des compétences transférées et pour le développement économique et social ». C’est ainsi que L’Etat est un partenaire essentiel de l’Accord de Nouméa au travers de dispositions qui relèvent de l’Accord de Nouméa et de la loi organique 99-209 et de la loi ordinaire 99-210 du 19 mars 1999.

Au sein du Secrétariat Général, les 25 agents de la DAIRCLDirection de l’Action Interministérielle et des Relations avec les Collectivités Locales se répartissent en 4 bureaux et un secrétariat de direction.Ils exercent des missions de relations avec les collectivités locales où on retrouve comme en Métropole les contrôles de légalité et budgétaire ainsi que le versement des dotations aux communes, les dotations spécifiques à la Nouvelle-Calédonie et aux provinces fixées par la loi organique.

Au titre de l'interministérialité, les bureaux gèrent les contrats de développement et le Fond Exceptionnel d'Intervention, animent un pôle chargé des travaux liés aux transferts de compétences, organisent avec l'administration centrale le comité des Signataires et assurent le suivi de ses conclusions, instruisent les demandes d'agrément au titre de la défiscalisation, rédigent des études sur tout sujet économique impliquant l'Etat et analysent le partenariat public/privé au travers des SEM ou tout autre organisme financier.

Enfin, la DAIRCLDirection de l’Action Interministérielle et des Relations avec les Collectivités Locales exerce une mission plus générale qui consiste à la préparation des dossiers d'audiences du HC et des SG et SGA et à l'affectation du courrier réservé. Chiffres clés 2014  : 35 milliards cfp mandatés – 4,3 milliards d'investissement agréés.