Le Secrétariat général

 

« Placé sous l’autorité du secrétaire général et des secrétaires généraux adjoints, le secrétariat général comprend trois directions, un assistant de prévention, un référent fraude, le bureau des systèmes d’information et de communication (BSIC) et quatre chargés de mission.

Le secrétaire général anime et coordonne l’ensemble des directions du secrétariat général. Il est plus particulièrement chargé des dossiers relevant du secteur minier, de l’économie, de la direction de l’aviation civile, des infrastructures/équipement/urbanisme/transports, de l’habitat et de l’aménagement. Il est également chargé des thématiques relatives au suivi de l’Accord de Nouméa.
Le premier secrétaire général adjoint est chargé des questions et dossiers relatifs à la culture, l’éducation et la formation, l’emploi, la jeunesse et les sports, au Service Militaire Adapté (SMA). Il assure la suppléance du secrétaire général. Il coordonne l’activité des chargés de missions aux affaires culturelles et GIP formation.

Le deuxième secrétaire général adjoint est chargé des questions et dossiers relatifs à l’enseignement supérieur et la recherche, l’agriculture et l’environnement, l’ADEMEagence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, au service des affaires maritimes. Il est également chargé des thématiques relatives au suivi de l’Accord de Nouméa. Il assure la suppléance du directeur de cabinet. Il supervise l’activité du chargé de mission recherche et technologie.

Le secrétaire général et les secrétaires généraux adjoints représentent le Haut-commissaire aux assemblées générales et aux conseils d’administration des établissements publics, groupements d’intérêt public et autres organismes, selon une répartition fixée par décision de celui-ci. »