CPS - Secrétariat général de la Communauté du Pacifique

 
CPS - Secrétariat général de la Communauté du Pacifique

La Communauté du Pacifique (CPS) est la principale organisation internationale d’assistance scientifique et technique visant à soutenir le développement dans la région Pacifique.

Œuvrant en Océanie, la CPS a été fondée en 1947 par le traité de Canberra, par l’Australie, les États-Unis, la France, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. La volonté de ces six pays qui administraient les territoires du Pacifique était « d’encourager et de renforcer la coopération internationale en promouvant le bien-être économique et social des populations » des pays du Pacifique.

Dans la poursuite d’un développement durable pour le bénéfice des Océaniens, la CPS travaille dans plus de 25 secteurs. Elle est réputée pour son travail de recherche et d’innovation dans des domaines tels que les pêches, la santé publique, la géoscience et la conservation génétique des plantes pour l’alimentation et l’agriculture.

Pays hôte de cette organisation depuis 1949 et conscient du rôle important et du poids de la CPS dans le Pacifique, la Nouvelle-Calédonie a depuis quelques années considérablement développées son implication au sein de la CPS.

Ses membres

La Communauté du Pacifique compte 26 membres, dont 22 pays et territoires insulaires, ainsi que 4 membres fondateurs que sont l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la France et les États-Unis.

Les membres insulaires sont les suivant :

  • Îles Cook,
  • États fédérés de Micronésie,
  • Îles Fidji,
  • Guam,
  • Kiribati,
  • Îles Mariannes du Nord,
  • Îles Marshall,
  • Nauru,
  • Niue,
  • Nouvelle-Calédonie,
  • Palau,
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée,
  • Pitcairn,
  • Polynésie française,
  • Îles Salomon,
  • Samoa,
  • Samoa américaines,
  • Tokelau,
  • Tonga,
  • Tuvalu,
  • Vanuatu,
  • Wallis et Futuna.

+ d'infos ?

Consultez le site internet de la CPS