La direction des sécurités

 

La direction des sécurités est organisée en trois sections :

1° La section « état-major interministériel de zone » (EMIZ), chargée de : la remontée d’information nationale ; la gestion des astreintes ; la coopération civilo-militaire ; le maintien en condition opérationnelle du COZ ; la planification des exercices ; la mise à jour des outils (annuaire, plan ORSEC zonal…) ; le suivi des fonds de secours ; du suivi des points d’importance vitale (PIV) ; la mise en œuvre du plan VIGIPIRATE ; la sûreté aéroportuaire et portuaire ; les plans de défense ; la sécurité de l’ensemble des sites du haut-commissariat (audits, préconisations, gestion des crédits) ; le Responsable de Sécurité des Systèmes d’Information (RSSI), autorité qualifiée pour assurer la Sécurité des Systèmes d’Information (SSI) est intégré à cette section . 

2° La section « polices administratives » est chargée de la gestion des dossiers d’admissions en soins psychiatriques sans consentement ; à ce titre, elle assure le secrétariat de la commission des soins psychiatriques ; elle est chargée de l’instruction des dossiers relatifs aux armes et munitions ; des demandes d’agrément des armuriers et des demandes d’ouverture de local d’armurier ; des demandes de port d’armes pour les convoyeurs de fonds ; de toute question relative au commerce, à l’importation et à l’exportation des armes et munitions ; elle est chargée des dossiers relatifs à la vidéoprotection et assure à ce titre le secrétariat de la commission locale des systèmes de vidéoprotection ; elle est en charge de la police des jeux, notamment des règles relatives au contrôle par l’État de l’installation et du fonctionnement des casinos, cercles de jeux de hasard et loteries, et du suivi et de l’instruction des demandes d’exclusion et de levée d’exclusion des salles de jeux ; elle assure l’instruction, la délivrance et le suivi des demandes d’agrément d’agents de police municipale. 

3° La section « ordre public » est chargée de la préparation des réunions de l’état-major de sécurité et des réunions d’ordre public ; de la prévention de la délinquance et l’animation et le suivi des dispositifs FIPD en relation avec les subdivisions ;  du suivi de la radicalisation violente ; du suivi des relations avec le centre pénitentiaire ; de la sécurité routière ; des questions d’ordre public et de la gestion des dossiers de sécurité intérieure ; des expulsions locatives et des demandes de concours de la force publique; en relation avec les services de police et les forces de gendarmerie ; du suivi des indicateurs de la sécurité publique et routière, et de la préparation des bilans annuels .

Le directeur des sécurités fait également fonction de chef de l’état-major interministériel de zone. 

Il assure le lien avec la direction de la sécurité civile et de la gestion des risques de la Nouvelle-Calédonie ainsi que le soutien à Wallis et Futuna.