La direction des sécurités

 

LA DIRECTION DES SÉCURITÉS

Le Haut-commissaire est garant de l’ordre public et de la sécurité intérieure. En sa qualité de préfet de zone de défense et de sécurité, il est responsable de la préparation et de l’exécution des mesures de sécurité nationale. Il dispose d’une structure, placée au sein du cabinet, chargée de traiter les enjeux souvent multifactoriels de sécurité et de faire face aux situations susceptibles de se présenter sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie et des Iles de Wallis et Futuna.

Créée le 1er septembre 2017, la direction des sécurités s’articule autour de deux bureaux :

Le bureau de l’EMIZ.

Le bureau de la sécurité intérieure ;

I - Bureau de « État-major Interministériel de Zone » l’EMIZ

Il est composé en deux pôles :

Défense et sécurité nationale  

- Assurer le suivi des Points d’Importance Vitale (PIV) et des plans de défense ;

- Veiller à la mise en œuvre du plan VIGIPIRATE ;

- Veiller à la sécurité de l’ensemble des sites du haut-commissariat (audit, préconisations…).

- Assurer la mise en œuvre de la réglementation relative à la sûreté portuaire ;

- Assurer la mise en œuvre de la réglementation relative à la sûreté aéroportuaire ;  

- Participer au suivi des dossiers relevant de l’action de l’Etat en mer (sauvetage de la vie humaine, assistance aux navires en difficulté, lutte contre la pêche illégale, lutte contre les trafics).

Sécurité civile et gestion des risques

- Assurer le suivi de la planification zonale (plan ORSEC de zone) ;

- Maintenir le COZ en conditions opérationnelles,

- Assurer la gestion des personnels d’astreinte

- Procéder à la mise en œuvre et suivi de l’accord FRANZ;

- Procéder à la gestion du fonds de secours.

- Assurer la coopération civilo-militaire ;

- Organiser et suivi des exercices et retour d’expérience (RETEX).

II - Bureau de la sécurité intérieure 

Il est organisé en deux sections :

La section « ordre public » est chargée de :

- Assurer la gestion des manifestations et des rassemblements ;

- Piloter les politiques de lutte contre la délinquance ;

- Prévention de la délinquance : animation du partenariat, gestion des crédits FIPD ;

- Procéder au suivi de la radicalisation violente ;

- Assurer le suivi de la sécurité routière ;

- Instruire et suivre les dossiers d’expulsions locatives ;

- Assurer un partenariat sécurité (polices municipales, vidéosurveillance, sécurité privée).

La section polices administratives est chargée de :

-La gestion des dossiers d’admissions en soins psychiatriques sans consentement ; A ce titre, elle assure le secrétariat de la commission des soins psychiatriques ;

-De l'instruction des dossiers relatifs aux armes et munitions; des demandes d'agrément des armuriers et des demandes d'ouverture de local d'armurier; des demandes de port d'armes pour les convoyeurs de fonds; de toute question relative au commerce, à l'importation et à l'exportation des armes et munitions;

- De la police des jeux, notamment des règles relatives au contrôle par l’État de l'installation et du fonctionnement des casinos, cercles de jeux de hasard et loteries, et du suivi et de l'instruction des demandes d'exclusion et de levée d'exclusion des salles de jeux ;

- Elle assure également l'instruction, la délivrance et le suivi des demandes d'agrément d'agents de police municipale.